Là, non seulement on n’aurait plus que deux candidats au 2ème tour, sans triangulaire possible,mais en plus, ils feraient disparaître la proportionnelle, ce qui n’est pas acceptable. Par un tourde passe-passe on toucherait ainsi à la parité et à la représentation des différentes sensibilitéspolitiques des Français. Ce mode de scrutin porterait atteinte à la représentation pluraliste dansnotre pays et favoriserait les deux grands partis. Ce serait l’expression d’un vision bipartisanede la vie politique française. Les électeurs n’auraient plus le choix qu’entre un bulletin de voteUMP et un bulletin de vote PS, ce qui n’est pas acceptable.Le Premier Ministre a écrit à toutes lesformations politiques. Jacqueline Gourault rappellera qu’elle est attachée à un mode de scrutinmixte, avec à la fois une représentation territoriale, c’est-à-dire uninominale, et une partsignificative de proportionnelle qui permet de représenter toutes les sensibilités, et donc lepluralisme, ainsi que la parité. »

    Laissez une réponse

    • (Se sera pas publier)