Le système de retraits de points indexés sur la gravité des infractions commises incite lesconducteurs contrevenants à réfléchir sur les conséquences de leurs comportements et des conduitesà risques. Il les incite à se montrer plus attentifs dans leur façon de se comporter sur lesroutes.

Si l’intérêt de ce dispositif ne saurait être remis en cause, un aménagementapparaît aujourd’hui nécessaire. Les délais de récupération des points perdus pourraient être revusà la baisse, sans conséquence négative sur l’attitude au volant de nos concitoyens.
Actuellement, différentes possibilités existent pour reconstituerpartiellement ou totalement son capital initial de points :
- soit, dans le cas où le conducteur a commis une infraction entraînant leretrait d’un seul point, en ne commettant pas d’infraction pendant une durée d’un an (le pointperdu est restitué à l’issue de ce délai),
- soit en ne commettant pas d’infractions pendant une durée de trois ans(recouvrement du capital maximal de 12 points).
Ces délais pourraient être ramenés à six mois au lieu d’un an dans le premier cas et un anau lieu de trois ans dans le second cas.

    Laissez une réponse

    • (Se sera pas publier)