Jacqueline Gourault interroge le ministre chargé de l’industrie sur les graves menaces de délocalisation qui pèsent sur l’entreprise Produits Céramiques de Touraine.

« Jacqueline Gourault attire l’attention de M. le ministre chargé de l’industrie sur les gravesmenaces qui pèsent sur l’entreprise Produits Céramiques de Touraine (PCT) à Selles-sur-Cher, alorsmême que la région a déjà subi ces dernières années de douloureuses fermetures de sitesindustriels. L’activité de production de céramiques est implantée depuis plus d’un siècle enLoir-et-Cher, en raison notamment de la présence de zones argileuses. C’est ainsi en 1919 quel’entreprise PCT, initialement entreprise familiale respectueuse de ses salariés, a été créée. Maisdepuis l’an 2000, c’est le groupe finlandais Sanitec qui en a repris les rênes, avec pourconséquence la perte de près de 200 emplois en dix ans et le transfert progressif d’une partie dumatériel de production à l’étranger. Aujourd’hui, c’est à une délocalisation totale quel’entreprise est confrontée, avec transfert de la production en Italie et en Pologne et, parconséquent, le licenciement des 118 salariés restants. Pourtant, selon les représentants dessalariés, les carnets de commande sont pleins et les budgets équilibrés. De plus, les salariés etleurs représentants sont traités de façon désinvolte et irrespectueuse : propositions dereclassements en Pologne ou en Italie pour des salaires dérisoires, transmission tardive, enanglais, de documents aux représentants salariaux. Ayant notamment participé à une réunion en avrilà la mairie de Selles-sur-Cher, elle soutient ces salariés et la direction locale et souhaiteraitsavoir ce que le ministre compte faire pour empêcher cette délocalisation et ainsi obtenir lemaintien de ces 118 emplois directs et des dizaines d’emplois qui seraient indirectement touchéspar cette fermeture de site. »

    Laissez une réponse

    • (Se sera pas publier)