Jacqueline Gourault était l’invitée de Pascal Gaultier dans Les matinales de Plus FM, lundi 18 avril.

Indiquant que le Préfet présidait cette commission composée à la fois de représentants descommunes, des EPCI, des conseillers généraux et régionaux, la sénatrice a évoqué la marge demanœuvre qu’il y a entre le texte et la réalité. La loi indique que le préfet doit proposerune carte modifiée de l’intercommunalité qui fera ensuite démarrer les débats. Des consultations detoutes les collectivités touchées par la modification des périmètres aura en effet lieu jusqu’àseptembre. Mais Jacqueline Gourault précise bien que « Le préfet a indiqué qu’il ne ferait pas de réforme de la carte sans l’accord des élusconcernés. »

Elle a ensuite rappelé quelques principes de base: toutes les commues doivent être dansl’intercommunalité, il ne doit pas y avoir de discontinuité territoriale et les communautés doiventfaire plus de 5.000 habitants.

Le dernier volet concerne enfin les bassins de vie. Car les communautés doivent exister surun bassin de vie, c’est-à-dire couvrir des communes dans lesquelles les habitants ont une vie(travail, sport, loisirs etc.).

Jacqueline Gourault a ensuite fait part de ses observations de terrain. Selon elle les éluslocaux sont prêts à des modifications, car ils savent que certaines choses sont plus ou moins bienfaites, qu’il y a des communautés qui ne marchent pas très bien, d’autres de mieux en mieux. Ilssont d’accord pour évoluer. Même si certaines craignent des structures qui éloigneraient la prisede décision du citoyen, mais aussi du conseil municipal et du maire.

Pourtant elle rappelle que quelque soit la grandeur de leur commune, il n’y a pas de grandsou de petits élus, il y a des élus, élus démocratiquement, ainsi s’adressant aux élus elle leursdit « prenez votre sort en main, ne vous laissez pas imposer par qui que soit despérimètres », ce qui ne veut pas dire ne rien changer, être conservateurs et refuserd’évoluer, mais défendre ce qui semble le mieux pour votre territoire.

Évoquant les élections sénatoriales de septembre prochain, Jacqueline Gourault a indiqué quel’intercommunalité serait certainement un des sujets de campagne, la concomitance des deuxévénements étant flagrante.

    Laissez une réponse

    • (Se sera pas publier)