Partageant l’inquiétude des collectivités quant au financement de leursinvestissements, le Président de la République a clairement marqué son adhésion aux principesfondateurs de la future Agence, qui trouvera naturellement sa place auprès de la nouvelle banquedes collectivités co-entreprise par la Caisse des dépôts (CDC) et la Banque postale et del’offre de prêts à très long terme de la CDC.

Articulant son propos autour de trois points, François Hollande a souligné la nécessité decréer cette structure qui permettra de diversifier les sources de financement, de mutualiser lesrisques et de sensiblement diminuer le coût d’accès à la ressource pour l’ensemble descollectivités françaises, sans distinction de taille. L’AFFIL sera l’Agence de tous lesterritoires.

    Laissez une réponse

    • (Se sera pas publier)