Dans La Renaissance du Loir-et-Cher: « La leçon de démocratie de Jacqueline Gourault »

Dans cette édition du 24 janvier (Page 3), la sénatrice présente sa vision du redécoupage cantonal.

Extraits de son intervention au cours des voeux de la Marolle-en-Sologne :

Il «était absolument indispensable de redessiner la carte des cantons

qui date de la Révolution Française, à l’époque ou chaque chef lieu de canton devait se trouver à moins d’une journée à cheval de la préfecture.

Les choses ont évolué. Aujourd’hui la représentation est très inégale.

Le canton de Droué celui du président du Conseil général compte 3 100 habitants

alors que celui de Contres en compte 19 800, chacun ayant un seul conseiller général.

Il y a quelque chose qui ne va pas.

Ce redécoupage, il y a longtemps que les gouvernements auraient dû le faire. »

 

    Laissez une réponse

    • (Se sera pas publier)