Loi de Santé publique et viticulture

 

Vendredi 16 mai dernier, Jacqueline GOURAULT était conviée à la rencontre organisée à Blois par la filière viticole de Loir-et-Cher sur les enjeux et perspectives de la future loi de santé publique.

La filière viticole représente en Loir-et-Cher près de 2600 emplois et s’impose comme le 2e employeur agricole du département. les acteurs du développement viticole ont présenté leurs inquiétudes et les questions de l’ensemble de la filière face à la loi de Santé Publique, notamment en termes de communication, comme l’affichage des messages sanitaires ou encore la clarification des messages publicitaires autorisés dans les média, dans les réseaux sociaux… autant d’interrogations soulevées par les professionnels dans la perspective d’une nouvelle façon d’appréhender la communication de la filière viticole.

    Laissez une réponse

    • (Se sera pas publier)